J2V News
Home / Articles / Choisir la Vie

Choisir la Vie

prieres 3Certains commentateurs ont expliqué ainsi le passage biblique de la précipitation de  Joseph dans la fosse :
 Les frères de Joseph le haïssaient et décidèrent de le tuer. Lorsque Reouven vit l’obstination de ses frères, il voulut le sauver de leurs mains et proposa donc de le jeter dans la fosse vide. La fosse était vide d’eau, mais pleine de scorpions et de serpents venimeux.
Apparemment, on peut s’étonner de la décision de Reouven ! Etait-ce une réelle action de sauvetage que de le jeter auprès de reptiles venimeux ? Il était pourtant évident que dès que Joseph les toucheraient, ils le mordraient et qu’il mourrait. Il était peut être préférable que Joseph reste auprès de ses frères, qui auraient eu pitié de lui et l’auraient épargné ?
La réponse est la suivante : Reouven savait que Joseph était un juste et qu’il avait la foi. Il était convaincu que dès que Joseph se sentirait menacé par les serpents et les scorpions, il crierait aussitôt vers HaChem de toutes ses forces et qu’alors, HaChem béni soit-Il le sauverait. C’est la condition que le Saint béni soit-Il imposa à la nature : dès que l’homme crie vers Lui de tout son coeur, la nature doit se transformer. Il est rapporté ainsi (Likouté Halakhot, bénédictions du matin, 5) : “Le Saint béni soit-Il a imposé à la mer qu’elle doit s’ouvrir devant Israël. C’est-à-dire qu’HaChem béni soit-Il a averti la nature et les anges préposés à la conduite naturelle du monde, que lorsque Israël prie pour le changement du cours naturel des choses, aussitôt ils doivent céder devant leur volonté, la mer doit laisser la place à la terre sèche dans la formation d’une enceinte fortifiée, le feu ne doit pas brûler, les lions ne doivent pas déchiqueter, etc.
Reouven était donc certain que de cette manière il sauvait Joseph, bien qu’il n’ignorait pas que la fosse était pleine de scorpions et de serpents. C’est pourquoi il est écrit sans équivoque dans ce même passage de la Tora “Il le sauva de leurs mains”. Non pas “Il tenta de le sauver”, car les justes n’ignorent pas la force de la prière et savent, sans l’ombre d’un doute, que lorsque l’homme crie vers HaChem, béni soit-Il, la nature se transforme immédiatement.
Cependant, Reouven ne s’est pas fié à la foi de Joseph dans son épreuve et il pensa qu’il se troublerait et qu’il se tournerait vers ses frères en les suppliant, en leur disant : “Nous sommes frères !” ou encore “Ayez pitié de notre père !”, etc. comme cela se produisit réellement, d’après la confession de ses frères (Genèse 42) : “Nous sommes coupables d’avoir vu le désespoir de notre frère lorsqu’il nous demandait grâce et nous sommes demeurés sourds”. Si la confiance de Joseph en HaChem n’était pas entière, Sa providence n’était pas non plus parfaite et Reouven pouvait craindre avec juste raison que ses frères le tuent sur le champ.
Pourtant, il est clair que Joseph ne s’est pas adressé aux scorpions et aux serpents en les suppliant de le laisser en vie. Mais qu’au contraire il cria de tout son cœur vers HaChem et c’est la raison pour laquelle HaChem le sauva.
Rav Chalom Arouch

Inspiré du livre :

A TRAVERS champs et foret

 

A voir aussi ...

Voir la vie sous un angle différent

Tous les jours, chacun vit ses propres expériences et est confronté à ses épreuves personnelles. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *